List

Les négociations à ce jour

 

Hier avait lieu une mise à jour au sujet de l’avancement des négociations pour la Délégation canadienne. Dans les deux langues officielles, France Jacovella, adjointe de Louise Métivier, négociatrice en chef du Canada pour le climat, a fait le point. Voici les grandes lignes des résultats, jusqu’à ce jour, sur les négociations de la Conférence de Paris sur le climat.

 

Les négociations avancent actuellement à un rythme lent, tel que mis en lumière, mercredi, par Laurent Fabius,chef de la diplomatie française et président de la grande conférence climat de Paris : : «Mon message est tout à fait clair: il faut accélérer le processus parce qu’il nous reste beaucoup de travail. »

 

La négociatrice canadienne a abondé dans le même sens : « Il y a eu beaucoup de texte ajouté, mais très peu d’avancées.». Essentiellement, des ajouts mis entre parenthèses dans le document officiel, ont été fait par les parties dans une étape que l’on pourrait qualifier de « divergente ». Unprocessus de convergence est souhaitable et espéré par tous.

 

Ainsi, la Présidence française a demandé à l’ADP[1] de fournir un texte d’ici samedi le 5 décembre. Cette première étape, si elle se concrétise, est attendue impatiemment puisqu’elle dessinera l’espoir d’arriver vers une entente, ou alors, l’évidence d’un inévitable blocage du processus de négociation, ce qui conduirait à devoir redoubler d’efforts dans les jours suivants.

 

Au sujet des positions Canadiennes

 

Les articles 1 et 2 de la possible entente (agreement), ont été abordés lors des négociations. Un point de convergence existe entre les parties quant à la « responsabilité commune, mais différenciée». Cependant, tous les textes relatifs au droit des minorités et à l’égalité des genres ont été supprimés. Le Canada espère ardemment, dans les suites des négociations, parvenir à obtenir l’insertion de ces propositions dans l’entente. Il a toutefois réussi à faire inclure  la reconnaissance des gouvernements non-étatiques et des villes, sujet cher aux Canadiens, et bien sûr, aux maires de grandes villes québécoises bien connues. Cela a cependant été dénoncé par le Vénézuela et le Pakistan, fortement opposé au concept.

 

Au sujet du seuil de réchauffement visé, le Canada conserve la position de mettre en place les mesures pour limiter le réchauffement climatique à 2ºC d’ici 2100. Il s’agit, pour le moment, de la valeur qui obtient le plus grand consensus scientifique, davantage que la position du 1.5 ºC prônée par les pays insulaires et le G77 + Chine, groupe réunissant 134 pays en développement. Insistant sur les bases scientifiques, France Jacovella reconnaît que la position canadienne pourrait être réévaluée advenant de nouvelles preuves scientifiques. Ainsi, la négociatrice en chef adjointe aimerait inclure dans l’accord la possibilité, pour les États, de réviser les cibles de réchauffement, à la lumière de nouvelles études.

 

Pour terminer, certains sujets hors négociations ont été abordés. Notamment, le Canada s’est dit intéressé à discuter de la préservation des connaissances ancestrales sur le froid et l’Arctique, à la demande de la Représentante des Premières Nations du Nunavut et de l’Arctique, présente à la Conférence.

 

Pour la Délégation

Andrée-Anne De Gagné, ing.

Le Bourget, France.



[1] Ad Hoc Working Group on Durban Protocol

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  Posts

January 5th, 2016

Finalement, un bon accord ?

Au long de l’année qui a séparé les COP 20 et 21, la présidence française l’a maintes fois répété, l’accord […]

January 5th, 2016

À t-on revu les ambitions de Paris à la baisse?

3 degrés. 3 degrés d’augmentation de la température globale d’ici la fin du siècle sur les niveaux préindustriels. C’est le […]

December 15th, 2015

Commentaire expert : L’agriculture écologique, une stratégie incontournable de la lutte contre les changements climatiques dangereux

Pour éviter des changements climatiques dangereux, nos sociétés doivent opérer une transition énergétique sans précédent. Le chantier requerra un investissement […]

December 12th, 2015

La tarification du carbone à la CdP 21

Depuis le début de la Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques à Paris […]

December 10th, 2015

Consensus à la COP21 ?

Les différentes conférences présentées lors de la Conférence de Paris montrent un consensus, entre les besoins des secteurs financiers, politiques […]

December 10th, 2015

L’appel à l’intégration du genre dans la lutte au changement climatique

D’après le GIEC[1], le réchauffement de la planète est indéniable et certains de ses effets déjà irrévocables, notamment l’intensification des […]

December 10th, 2015

Commentaire d’expert : Protection des forêts et bénéfices pour le climat : les défis de la quantification

La forêt contribue-t-elle aux émissions de carbone ? La forêt absorbe le CO2 de l’atmosphère par la photosynthèse et stocke […]

December 9th, 2015

Réduire les émissions par la protection de nos forêts

Quelle est la place pour la forêt dans les négociations ? Ce lundi, les ministres et délégués des États parties […]

December 8th, 2015

Un traité légalement contraignant ?

Cette première semaine de négociations à Paris se termine sur une note positive. Bien qu’il reste un certain chemin à […]

December 7th, 2015

« Loss and Damage » : un concept clé des négociations à Paris

Qu’est-ce que c’est ? Le texte qui sera adopté à Paris aura un impact crucial sur certains pays. C’est le cas […]