List

« En route pour Paris 2015 » vers l’adoption d’un accord sur le climat. Certes, mais qu’est ce que cela signifie? Qui plus est, d’où provient une telle préoccupation de la part des gouvernements, comme de la société civile ? Une mise au point s’impose. Tentons d’une part, de comprendre l’évolution qui a abouti à une telle montée en puissance d’un événement climatique – qu‘on a pris l’habitude de voir délaissé – et d’autre part, de légitimer son importance et la participation de tout un chacun, à son échelle, à la conférence qui s’annonce historique.

 

La 21e Conférence des Parties (pays) à la Convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (COP21) de Paris se présente comme décisive pour l’atteinte d’un objectif ambitieux. La réduction des émissions de gaz à effet de serre visera à limiter à 2 degrés Celsius l’augmentation de la température moyenne de la planète par rapport aux niveaux préindustriels.

 

Depuis l’adoption en 1992 à Rio de Janeiro de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), les menaces qu’implique le réchauffement climatique ont progressivement intégrées l’agenda international. L’objectif initial était d’équilibrer les émissions de gaz à effet de serre (GES) à un niveau qui empêcherait toute perturbation dangereuse – causée par l’activité humaine – du système climatique. Le Protocole de Kyoto fut adopté en ce sens en 1997.

 

La première période d’engagement du Protocole (2008-2012) eut des résultats particulièrement mitigés. Il fallut poursuivre la lutte contre les changements climatiques et institutionnaliser la contribution des pays en développement aux efforts d’atténuation et d’adaptation. Les pays ont alors entamé des séries de dialogues, créé des groupes de travail spécialisés et mis l’accent sur la coopération à plus ou moins long terme. Le but était de donner une feuille de route détaillée et un cadre spécifique de négociation aux enjeux post-2012. Le Plan d’action de Bali, en 2009, en était la première ébauche. Ce plan visait la conclusion d’un accord sur un régime climat post-2012. Cependant, la conférence de Copenhague (COP15) où cet accord devait être décidé, fut le terrain d’un désastre diplomatique (et environnemental !). Les pays se sont tout de même entendus pour faire progresser les négociations post-2012 lors des conférences suivantes.

 

L’expectative se vit brisée et les COP subséquentes perdirent de leur légitimité face au grand public. Pourtant, les Accords de Cancún permirent la création d’institutions telles que le Fonds Vert pour le Climat, la mise sur pied d’un registre optimisant les Mesures d’Atténuation Appropriées au niveau National (MAAN) et le lancement d’initiative de réduction des émissions liées au déboisement et à la dégradation des forêts (REDD+). Ce fut finalement à Durban, en 2011, qu’un groupe de travail spécial, l ‘ADP, ayant pour mandat de permettre l’adoption d’un nouveau protocole d’ici 2015 fut créé.

 

Ceci ouvrit le chapitre du renouvèlement de l’effort collectif des Parties pour la lutte contre les changements climatiques. Celui-ci initia un régime climatique plus inclusif allant au-delà de la séparation des groupes de pays dits « développés » et « en développement ». Les travaux et discussions réalisés par la suite lors des négociations à Doha, Varsovie et Lima redonnèrent un souffle nouveau au processus des négociations. Au cours de celles-ci, les politiques, les acteurs du monde des affaires et de la société civile furent mis en avant, afin d’accélérer l’atteinte de l’objectif ultime (et commun).

 

Aujourd’hui, freiner le réchauffement de la planète ne peut se faire qu’à travers un accord juridiquement contraignant. Son terrain a été aménagé par des années de rencontres et discussions de négociations durant les COP. Son texte fut préparé ces derniers mois (aux rencontres de Bonn). Paris 2015 représente le pari que le fiasco de Copenhague nous a obligé à faire.

 

Il est grand temps de réussir ce pari. L’espoir est donc permis.

 

 

Pour la délégation,

Gwendoline Decat-Beltrami

Le Bourget, France.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  Posts

January 5th, 2016

Finalement, un bon accord ?

Au long de l’année qui a séparé les COP 20 et 21, la présidence française l’a maintes fois répété, l’accord […]

January 5th, 2016

À t-on revu les ambitions de Paris à la baisse?

3 degrés. 3 degrés d’augmentation de la température globale d’ici la fin du siècle sur les niveaux préindustriels. C’est le […]

December 15th, 2015

Commentaire expert : L’agriculture écologique, une stratégie incontournable de la lutte contre les changements climatiques dangereux

Pour éviter des changements climatiques dangereux, nos sociétés doivent opérer une transition énergétique sans précédent. Le chantier requerra un investissement […]

December 12th, 2015

La tarification du carbone à la CdP 21

Depuis le début de la Conférence des parties à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques à Paris […]

December 10th, 2015

Consensus à la COP21 ?

Les différentes conférences présentées lors de la Conférence de Paris montrent un consensus, entre les besoins des secteurs financiers, politiques […]

December 10th, 2015

L’appel à l’intégration du genre dans la lutte au changement climatique

D’après le GIEC[1], le réchauffement de la planète est indéniable et certains de ses effets déjà irrévocables, notamment l’intensification des […]

December 10th, 2015

Commentaire d’expert : Protection des forêts et bénéfices pour le climat : les défis de la quantification

La forêt contribue-t-elle aux émissions de carbone ? La forêt absorbe le CO2 de l’atmosphère par la photosynthèse et stocke […]

December 9th, 2015

Réduire les émissions par la protection de nos forêts

Quelle est la place pour la forêt dans les négociations ? Ce lundi, les ministres et délégués des États parties […]

December 8th, 2015

Un traité légalement contraignant ?

Cette première semaine de négociations à Paris se termine sur une note positive. Bien qu’il reste un certain chemin à […]

December 7th, 2015

« Loss and Damage » : un concept clé des négociations à Paris

Qu’est-ce que c’est ? Le texte qui sera adopté à Paris aura un impact crucial sur certains pays. C’est le cas […]